Urodela Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
Triturus
Chawat
MessagePosté le: Lun 5 Nov 2007 - 01:04  Triturus --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 65
Localisation: La louvierre

Triturus Pygmaeus



Terrarium

On peut opter pour 2 logements, un pour la phase sèche, et un pour la phase aquatique (qui sera en fait un aquarium).

Le plus courant reste cependant de mettre en place un aquaterrarium dont la partie terrestre représentera environs 50% de l'ensemble : les animaux occuperont alternativement l'une ou l'autre de parties.

La partie aquatique devra faire au moins 20 cm de profondeur.

Un aquaterrarium de 80 cm de longueur est un minimum pour un trio (1 mâle et deux femelles). Ne placez jamais 2 mâles ensembles. S'ils peuvent se tolérer en phase terrestre, il est impossible de les faire cohabiter en phase aquatique, qui est aussi celle de la reproduction. Cette situation est particulière par rapport aux autres espèces du genre Triturus, ou les mâles se tolèrent généralement bien.

Un couvercle est indispensable pour éviter les évasions. Mais il faut se rappeler qu'une bonne aération est fondamentale pour la bonne santé des animaux, et que le couvercle doit donc être plutôt grillagé. Un bon système consiste à couper 4 tasseaux de 3 ou 4 cm de section, et de les coller à la colle à bois aux dimensions du bac. Il ne reste plus qu'à tendre ce cadre avec un grillage à petits trous.

En toute hypothèse, la partie terrestre, sans être desséchée, doit cependant être assez sèche. Les tritons en phase terrestre n'aiment en effet guère les terrains trop humides.

Les plantes de la partie aquatique seront des plantes d'eau froides (en magasin d'aquariophilie ou en étangs) comme les élodées.

Eclairage

L'éclairage naturel, exclusif ou en complément, est le meilleur. Pas de soleil direct, mais proximité d'une fenêtre bien orientée.

L'éclairage doit varier en suivant les variations naturelles des régions tempérées : 8 H l'hiver, 13-14H l'été.

Température

L'été, la température doit monter à 23-25°. Ne pas dépasser 26°C. S'il fait trop chaud, les animaux estivent en s'enfouissant dans le substrat.

L'hiver, Ophryticus a besoin d'hiverner en dessous de 4°C. Le mieux est de descendre à 0°-1°, en évitant le gel. Il a besoin de cachettes souterraines (aménagez-en plusieurs) pour s'y retirer pendant l'hibernation. On peut aussi remplir la partie terrestre de mousses de forêt, pour que les animaux puissent s'y enfouir à l'abris d'un gel éventuel

Pour T. v. vittatus/cilicensis, qui vit dans des régions de plus basses altitudes, c'est à dire dans des régions plus chaudes, il ne faut pas descendre si bas. 8°c est ici le minimum. Il n'y a pas d'hibernation, mais un ralentissement du rythme de vie.

Les températures basses ci-dessus s'obtiennent en plaçant le terrarium dans une pièce froide en hiver.

N'oubliez pas de réaliser les transitions entre période chaudes et froides en quelques semaines au minimum, si vous pratiquez un chauffage artificiel.

Nourriture

Tout ce qui est carné et qui est à la taille de la bouche sera accepté : cloportes, vers de terre (laissez prospérer des colonies dans le terrarium), grillons, limaces, mouches, tebos, vers de farine, araignées...

Les insectes peuvent se trouver dans son jardin (mieux vaut alors les laver s'il y a des risques de pesticides), en animalerie, en magasins de pêche.

On peut noter une grande aptitude de ces tritons pour la chasse aux grillons.

Reproduction

On a vu qu'il ne fallait placer qu'un seul mâle par terrarium, sous peine de bagarres. Un ratio de 2 femelles pour un mâle est parfait.

ophryticus :
Pour cette sous-espèce, la reproduction est déclenchée après une hibernation froide pendant l'hiver : les animaux sortent de leur cachette fin mars et la reproduction commence dès le début avril. Après l'accouplement, la femelle pond 100 à 200 œufs dans les plantes aquatiques. Voir une photo du couple reproducteur de l'auteur.

vittatus/cilicensis :
Pour ces 2 sous-espèces, la reproduction est déclenchée après un été sec avec l'arrivée des pluies et le remplissage des mares temporaires d'octobre à mars.
La ponte a lieux en janvier selon des modalités proches de celles d'Ophryticus. Le nombre d'œufs est cependant moins important, et ceux-ci sont souvent déposés à même le fond , sur les cailloux, les feuilles ou éventuellement les plantes (s'il y en a, ce qui n'est pas souvent le cas dans leur milieu naturel).
La métamorphose des larves avec branchies en jeunes avec poumons capables de sortir de l'eau est un peu plus rapide que chez Ophryticus, puisqu'elle doit survenir avant l'assèchement des mares fin mars..

Pour toutes les sous-espèces, l'élevage des larves est classique, à un température ambiante de 18° à 22 °c. Il est à noter que le développement est rapide, puisque la métamorphose survient en deux mois.

Les jeunes sont relativement petits au moment de la métamorphose (30 mm) quoique la taille soit assez variable d'un individu à l'autre.

Après la métamorphose, l'élevage des jeunes se fait à terre, dans un milieu assez sec, et la croissance est alors assez rapide (très variable aussi selon l'individu). Il faut apporter une nourriture abondante et aussi variée que possible. Les proies doivent être petites (microgrillons, enchytrées, vers de vase...). La maturité sexuelle peut être atteinte en deux ans, à 7cm environs. Tant qu'elle n'est pas atteinte, les juvéniles ne retournent pas ou très peu dans l'eau, et préfèrent des endroits assez secs.

Pour ces tritons, mais cela semble particulièrement vrais pour ophryticus, la principale difficulté est le retour des mâles à leur phase terrestre, en été.

En effet, les changements morphologiques et physiologiques sont tels en phase aquatique (crête énorme....) qu'il y a une dépense d'énergie incroyable lors de cette période (au printemps) consacrée à la reproduction.

Lorsque les mâles regagnent la terre au début de l'été, après la reproduction, ils sont très affaiblis et cela leur est souvent fatal. Il est alors crucial de leur fournir une nourriture très abondante et très riche. Même avec ça, la santé des mâles est alors toujours délicate. Les meilleurs résultats sont obtenus en plaçant les adultes dans des conditions semi-naturelles (bassin de jardin, enclos extérieurs).

Il semblerait que les femelles ne se reproduisent pas tous les ans


Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Lun 5 Nov 2007 - 01:04  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 1
Urodela Index du Forum -> Urodèles -> Fiche d'élevage d'Urodèles

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Conundrum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com